top of page

La collection des mondes aquatiques 🌊

DerniĂšre mise Ă  jour : 14 oct. 2022

Le 23 juillet pour cĂ©lĂ©brer mon anniversaire, j'ai eu envie de vivre un rituel de passage diffĂ©rent. J'ai eu envie de plonger. Je n'avais pas plongĂ© depuis 10 ans, et je n'arrĂȘtais pas d'ĂȘtre traversĂ© par cette idĂ©e, depuis mon retour dans le sud. Mon atelier depuis 3 ans est assez flexible, il est en mouvement. Parfois, dans le jardin, parfois, dans l'atelier, parfois, au bord de l'eau, au cafĂ© oĂč mĂȘme, dans le barbecue, la cuisine d'Ă©tĂ© familiale. Au final, je crois que j'aime cela investir, de nouveaux lieux de crĂ©ation. N'ayant pas de lieu fixe de crĂ©ation, alors l'atelier est partout...Alors, pendant cette pĂ©riode, oĂč mon atelier est in motion, je me suis mise Ă  peindre autrement, Ă  explorer, plus l'aquarelle que l'acrylique. Ce retour dans le sud m'a replacĂ© dans une connexion particuliĂšre avec l'Ă©lĂ©ment eau. Je peux me placer, lĂ , pendant des heures, face Ă  la mer, Ă  Ă©couter le concert des vagues. Je me nourrir alors de l'essentiel, du SILENCE.


Je n'ai pas cherchĂ© Ă  crĂ©er une nouvelle collection...Elle m'est tombĂ©e dessus. Elle est nĂ©e juste en suivant, le courant de la vie. Je n'ai rien cherchĂ©. Ni rien contrĂŽlĂ©. C'est cela qui fait que cela me fait toucher un Ă©tat de grĂące. Cette collection est nĂ©e naturellement...juste parce que cela s'est imposĂ©e comme cela. Il n'y a parfois, rien Ă  faire, rien Ă  forcer, rien Ă  pousser, dans la chose de la crĂ©ation. Cela nous traverse, comme cela. Le rĂŽle de l'artiste est simplement, d'y ĂȘtre prĂȘt quand cela arrive, quand c'est le bon moment, pour cela. A l'image d'une femme qui est en train d'accoucher...C'est maintenant, il y a un momentum et parfois mĂȘme ce quelque chose qui nous dĂ©clenche, qui enclenche, notre mouvement intime de crĂ©ation.

 

La mort...Le départ...Le passage...

J'ai commencĂ© Ă  peindre, cette collection, dans une pĂ©riode de vie assez particuliĂšre. Une pĂ©riode qui m'a invitĂ© Ă  ĂȘtre prĂ©sente, Ă  ne pas vivre, en dehors de l'instant. Ma mĂšre a ce moment entame, une longue pĂ©riode de coma artificiel, du Ă  un covid sĂ©vĂšre et ma grand mĂšre le jour mĂȘme de son entrĂ©e, dans le coma, s'en va de l'autre cĂŽtĂ© du voile, d'une maniĂšre soudaine. Chacune en train de vivre un passage, d'une rive Ă  une autre...Peut ĂȘtre se sont elles rencontrĂ©es de l'autre cĂŽtĂ© du voile, pour un instant ou l'Ă©ternitĂ©, juste pour se dire Ă  trĂšs vite.


Impossible de se dĂ©porter de l'instant, sans s’effondrer, sans imaginer, le pire. Je chante et je peins tous les jours pendant cette pĂ©riode. En rĂ©alitĂ©, cela va trĂšs bien. C'est mĂȘme trĂšs lĂ©ger. Je sens que beaucoup de choses inconscientes, se sont libĂ©rĂ©es. Je me sens lĂ©gĂšre malgrĂ© ce que je traverse. Je ne retiens plus les Ă©motions, je les traverse, comme on pourrait traverser, un voile. Je rĂ©alise qu'il y a quelque temps, j'aurai Ă©tĂ© effondrĂ©e de ne pas savoir. Je vis la pĂ©riode, comme un processus de crĂ©ation qui va m'inviter Ă  naviguer l'inconnu. Puis, je crois surtout, qu'intĂ©rieurement, je sais que ma mĂšre va pouvoir traverser l'initiation qu'elle est en train de vivre. Je le sens intĂ©rieurement. Aucun doute Ă  cela. Je sais. Je lui aurai mĂȘme dit, le jour de son hospitalisation. Je n'Ă©coute plus ce que l'extĂ©rieur me dit, je me mets Ă  ressentir et Ă  recevoir, les informations qu'il me faut de l'invisible. Ce qui vient de l'extĂ©rieur, je prends les donnĂ©es, je les sonde pour ne pas que cela influence, ce que je ressens. Je me rends compte Ă  quel point notre mental, peut nous faire tourner dans un looping en continue et nous faire toucher, des Ă©tats de souffrance absolue. Je choisis d'avancer en me reliant uniquement Ă  ce que je ressens, Ă  mon corps.


çà a Ă©tĂ© une vĂ©ritable initiation, de ne pas me laisser emporter, comme j'ai souvent eu tendance Ă  faire, dans le champs vibratoire de l'autre, dans sa rĂ©alitĂ©, dans ses Ă©motions, dans ses pensĂ©es. Je reste en moi. Je suis assise en moi. J'habite qui je suis. Je suis dans ma puissance et c'est cela mĂȘme qui me permet de traverser, ce que je suis invitĂ©e Ă  traverser et ĂȘtre un vĂ©ritable soutient pour ma famille, Ă  ĂȘtre dans ma souverainetĂ©. Dans ce type de situation, ĂȘtre prĂ©sent est clef pour ne pas se laisser emporter par le systĂšme nerveux qui est en mode panique. Alors, je dirai que je navigue tout en lĂ©gĂšretĂ©, en douceur et profondeur.


C'est ce qui me traverse dans l'acte de crĂ©ation. Je me sens dans une bulle d'amour. Je sens des Ă©tats d'amour que je n'avais alors jamais encore touchĂ©. C'est bon, c'est doux, c'est gouteux. çà soutient le quotidien. çà apaise tellement de dimensions de mon ĂȘtre. Cela me fait toucher des Ă©tats de paix nouveaux. Le pinceau en est si dĂ©licat, si lent...J'ai la sensation, d'une forme de sexualitĂ© crĂ©ative. Cela fait l'amour, pendant l'acte de crĂ©ation. Je ne cherche plus une rapiditĂ©, un dynamisme vitale dans l'oeuvre, comme je le rencontre, avec la peinture expressive...il y a un geste qui se rencontre, dans une lenteur extrĂȘme, dans une prĂ©sence au mouvement...Ă  la crĂ©ation. J'en deviens le rĂ©ceptacle. Je me laisse simplement traverser par ce qui se prĂ©sente. Je laisse la vie opĂ©rĂ©e, me traverser. Je deviens alors la vie.




Je suis au bon endroit...

Quand les larmes coulent sur mon visage...Quand je me sens touchĂ©e au plus profonds de mon Ăąme, par le geste, la couleur, l'Ă©nergie que je retranscris dans cette oeuvre, je me sens alors, Ă  la maison, au bon endroit. Ce sont des larmes de GrĂące. Je me sens complĂšte, intĂ©grale dans mon expression, dans ma crĂ©ation. Je me sens contribuĂ©e et faire ce pourquoi je suis nĂ©e. Je me sens pleinement dans ma mission, ma vocation d'artiste. Il n'y a pas de doute, quand cela me traverse. Alors toutes les traversĂ©es s'effacent et disparaissent, Ă  cet instant, je n'y vois que la beautĂ© des ces couleurs, de ses formes, de l'Ă©nergie de ses autres rĂ©alitĂ©s, de ce quelque chose invisible que j'ai Ă©tĂ© invitĂ© Ă  rendre visible. Il ne reste alors que cela...plus aucune sĂ©paration entre visible et invisible...les rĂ©alitĂ©s par l'acte de crĂ©ation sont venues se rencontrer...comme peut ĂȘtre elles se sont rencontrĂ©es de l'autre cĂŽtĂ© du voile, avant que chacune ne trace une nouvelle trajectoire de vie.


Alors, lors de mon anniversaire m'offrant cette plongĂ©e, c'est encore en plein coeur que j'ai Ă©tĂ© touchĂ©e...lorsqu'un banc de poissons nous a traversĂ©...J'y ai reconnu la mĂȘme Ă©nergie que j'avais retranscrits dans mes Ɠuvres. J'ai eu la sensation d'ĂȘtre dans une de mes oeuvres, que cette rĂ©alitĂ© intĂ©rieure, se vivait Ă  prĂ©sent Ă  l'extĂ©rieure. C'est un sentiment profonds de reconnaissance...la vĂ©ritable reconnaissance, celle qui vient du dedans...

 

J'ai eu cette inspiration de vous offrir, pour cĂ©lĂ©brer, le passage en automne, une semaine spĂ©ciale, pour bĂ©nĂ©ficier, d'une des oeuvres de la collection des mondes aquatiques Ă  un prix d'automne, 397€ au lieu de 550€, jusqu'au 1er octobre. Si vous ĂȘtes en plein passage et que vous dĂ©sirez, qu'une oeuvre vous accompagne, je vous invite Ă  dĂ©couvrir, la collection, dans notre boutique en ligne. Certaines Ɠuvres ont des secrets Ă  vous rĂ©vĂ©ler, saurez vous les Ă©couter ?



Juste pour le plaisir, une petite galerie connectée et vivante, des oeuvres sensibles et poétiques de la collection, des mondes aquatiques :



Jouons ensemble ! Quelles créations vous appellent de cette galerie ? Faites le moi savoir, en commentaire, et je vous mettrai le message unique que porte l'oeuvre. Chaque oeuvre est une oeuvre oracle qui a un message et une transformation bien particuliÚre à offrir.



Contribuer Ă  la vie de 3 personnes aujourd'hui ! Partagez leur "j'en rĂȘvais alors, je l'ai fait"


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page